CLAUDE ENGLEBERT, 35 ANS

Le volontariat européen que Claude Englebert a fait entre 2002 et 2003 lui a ouvert les yeux sur la voie professionnelle à emprunter. Lorsqu’il quitte tout au Luxembourg pour partir un an à Berlin, il ne sait pas que cet échange culturel va changer sa vie : sa vocation s’y confirme, celle du cirque. Claude se perfectionne par des formations dans le domaine. Depuis qu’il travaille en tant que co-directeur au collectif dadofonic, il accueille et encadre régulièrement des volontaires.

« Ce volontariat m’a fait comprendre quelle était ma voie, c’était une expérience sans laquelle je n’aurais jamais osé faire des études de cirque. A mon avis. le service volontaire européen est un excellent outil qui permet aux jeunes de trouver leur voie professionnelle. Ce bagage ouvre de nombreuses portes et permet de se créer un réseau social pour le futur ».